À présent, avoir poursuivi sa scolarité après le baccalauréat ne garantit plus de décrocher son premier poste sans encombre.

Consulter nos articles
Le marché de l’emploi reste en effet très capricieux, avec un nombre d'embauches qui reste nettement en deçà de celui observé durant la période pré-crise. Cependant, les cadres échappent dorénavant à ce marasme. Effectivement, des secteurs tels que la construction ou la distribution restent en berne alors que d'autres se développent : l'informatique et la banque-assurance. C'est connu, les employés de haut niveau se montrent plus mobiles que les autres salariés La mobilité est visible. Au cours de sa carrière, un cadre est plus sujet aux mutations que d'autres salariés.
Pour beaucoup de cadres, partir dans un nouveau département dans la perspective d'obtenir un meilleur poste, dans leur entreprise ou une autre, est chose courante. Il est facile de penser que l'envie d'augmenter ses revenus est la toute première motivation encourageant une personne à intégrer une nouvelle société. C'est presque une idée reçue. D'aucuns ambitionnent de découvrir un secteur plus prometteur, d'autres veulent fuir une situation tendue avec un supérieur. Quelles sont les capacités à faire valoir pour décrocher le poste convoité ?

Nos articles